Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

20 décembre 2007

...et malgré la douleur et la peine je ne regrette rien.

Après ces deux mois de confidences, j'ai un petit doute dans l'esprit. Je me demande si depuis le début novembre vous avez complètement saisi ce qui me motive, ce qui m'anime aujourd'hui. Parce que quand je passe en revue tous les posts depuis que j'ai repris le blog, il me parait légitime de se dire: "Wouaaah, il nous gonfle avec ses états d'âme, avec sa femme, avec ses déclarations d'amour pour nous..." etc."

Bon, d'abord, c'est MON blog. Si je veux m'y étaler comme une grosse bouse romantique... :-) Rien ne vous oblige à venir lire ma prose.

Qu'une chose ensuite soit claire; je ne suis pas exhibitionniste. Si je m'exprime de la façon dont je le fais ici, c'est parce que c'est pour moi un besoin. J'ai besoin de dire ce que mon éducation m'avait amené à toujours cacher pour mon confort ou celui des autres.

C'est vrai, et c'est volontaire, un post sur six est consacré à ma femme. Elle est à la première place de ce qui me motive aujourd'hui, de ce qui me fait vivre, et elle le restera en 2008 et les années suivantes et jusqu'à ce que je disparaisse. Mon couple est devenu primordial dans ma vie. Ma femme me dit en rigolant que ça a toujours été le cas, ma façon d'agir l'a toujours montré, mais que je ne m'en rends compte qu'aujourd'hui. Je la crois volontiers. J'étais si jeune quand je l'ai connue... j'étais si jeune jusqu'à ces derniers semaines.


Voilà ce que c'est, mon vieux Pascal,
que d'avoir pris la plus jolie,
parmi les filles qui t'ont souri,
celle qu'on appelait Dominique.

Tu aurais pu, mon vieux Pascal,
vivre une toute autre vie
avec une toute autre fille,
mais tu as préféré Dominique.

...et malgré la douleur et la peine je ne regrette rien.

C'est vrai, je vous aime. C'est peut-être bizarre pour vous à lire, mais ce ne l'est pas pour moi à écrire. J'ai longtemps eu un mal de chien à dire "je t'aime", car ces mots me semblaient ne correspondre à rien. Maintenant, je sais que ces mots galvaudés sont les mots les plus précieux qu'on puisse dire et entendre, parce que ce sont les mots les plus rares quand ils sont sincères. Et moi, je n'y peux rien, j'aime sincèrement beaucoup de gens. D'abord mes proches bien sûr, mais aussi tous ceux qui d'une façon ou d'une autre ont pu me faire du bien. Et vous être nombreux, ce qui montre qu'il est plus facile d'être généreux qu'on veut bien l'admettre. Il y a parmi vous plusieurs personnes que je ne connaissais pas il y a trois mois et qui se sont montrés envers moi d'un générosité qui me fait venir les larmes aux yeux quand j'y pense. Ces personnes pensent n'avoir pas fait grand chose pour moi, alors qu'elles m'ont peut-être... qu'elles me sont devenues infiniment précieuses. Est-ce donc si étrange d'aimer les autres? Cela a toujours été ma première réaction envers un autrui inconnu: confiance et respect. Est-ce si étonnant de l'obtenir en retour? Est-ce si étrange qu'un autre compte pour vous? Que son opinion vous soit importante? Que l'image qu'il a de vous vous soit précieuse? Moi quand je pense à vous, c'est un tendre sentiment qui monte à mon coeur, c'est de l'amour, c'est comme ça.

Noël va bientôt être là. C'est normalement, mais qu'en avons-nous fait, un instant de partage et de pardon. Pour cette occasion, je ne veux laisser chez vous aucun doute sur mes intentions ou sur mes propos. Chacun des mots que j'utilise est pesé trois fois, et chaque sentiment que j'exprime est d'une profonde sincérité. Je n'ai jamais été si proche de moi-même et de mes sentiments qu'aujourd'hui.

Certains d'entre vous, parmi les plus anciens de mes amis, m'ont fait savoir que mes confidences sur moi-même ou sur ma femme les gênaient. D'autres ont été choqués violemment qui ne se doutaient pas de la vérité. J'en suis désolé. Mais je n'ai plus rien à cacher, et certainement pas les malheurs qui nous sont arrivés. Parce que je les cachais j'en ai pris plein les dents, alors aujourd'hui je parle. J'ai besoin de votre aide, alors je la réclame. J'ai besoin de votre soutien alors je le demande. Comprenez qu'au-delà de ma peine c'est par-dessus tout l'espoir que je veux vous faire partager. Les courriels et les lettres que vous m'avez envoyés me montrent que pour la plupart vous l'avez compris et que vous me suivez. Merci, merci encore, merci toujours. Je ne saurai jamais vous rendre tout ce que vous me donnez. Mais n'abandonnez pas, ne lâchez pas, j'ai encore besoin de vous.

Joyeux Noël, mes amis, mes frères (oui, mes frères) et soeurs. Je vous souhaite de recevoir tout le bonheur du monde, pour maintenant et pour toujours.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

maman d'un de vos petits élèves, je suis tombée par hasard sur votre blog alors que je recherchais avec google l'adresse du site de l'école maternelle. J'ai découvert un autre pascal. J'avais bien remarqué que depuis quelque temps vous ne sembliez pas aller bien mais je ne sais s'il s'agit de pudeur ou parce que vous êtes l'enseignant et moi la mère d'élève, toujours est-il que je n'ai pas osé vous demander pourquoi vous alliez mal. Maintenant je comprends. De même que je comprends ce besoin de se ressourcer dans des moments du passé qui peuvent procurer un réel sentiment de bien être. Courage surtout, continuez à vous étendre sur votre blog si cela vous permet de mieux vous connaître, de vous sentir mieux. Et pour nous, continuez à nous faire découvrir des sites amusants, instructifs, poétiques... et les toiles de votre femme qui sont sympa. Chapeau en tous les cas de tenir le coup auprès des enfants. Issue d'un milieu d'enseignants,je sais ce que c'est que le boulot d'instit d'école maternelle (et celui de prof aussi) : il est bien loin de l'image que certains s'en font !!!

Bonnes vacances bien méritées. Reposez vous, passez de bons moments avec votre femme et.... profitez en pour vous perfectionner à la guitare !

Pascal Oudot a dit…

Merci pour votre soutien... et votre pudeur! :-)