Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

31 janvier 2008

Ma vie, mes amours...

Je vous ai laissés en août 1980 en Crète, et je me rends compte que j'ai oublié une anecdote succulente. Chaque journée de ce mois pourrait être racontée, mais j'arrêterai avec celle-ci...

Nous avions laissé notre Vespa au loueur à Herakleion, et nous devions aller à Spili, au centre du pays. Prendre le bus était le plus simple. A la gare routière, nous vîmes deux bus marqués "Spili". Nous allâmes demander au chauffeur qui nonchalamment fumait une cigarette si c'était le bon autocar, et il nous répondit que non, c'était l'autre. Nous allâmes donc voir le deuxième chauffeur pour lui poser la même question, et il nous fit la même réponse, à savoir que non, c'était l'autre.

Après nous être consultés, nous décidâmes de monter dans le premier. Terrible erreur! Mais monter dans l'autre eut été aussi dramatique. Les deux autocars jouaient à prendre la moins de passagers possible pour être plus légers. Ils démarrèrent en même temps et... firent la course!

Celui qui n'a jamais fait une course sur une route de montagne avec deux autocars de front et 40 passagers qui hurlent de rire ne peut pas savoir à quel point la vie est digne d'être vécue... Nous arrivâmes un peu pâles mais saufs à Spili, dans un délai inhabituel pour la Grèce.

Oui, ben ce n'est pas toujours si facile à démarrer au kick...

Et nous voilà de retour à Quetigny. Septembre. Dominique est tellement ravie de la façon dont nous nous sommes entendus qu'elle me propose de venir habiter avec elle. Oui, c'est elle qui le propose, depuis le début je lui laisse toujours l'initiative. Cette fois, elle a fait le saut, et moi aussi. Mais elle a déjà vécu en couple, moi non, et il va me falloir apprendre beaucoup de choses. En fait, je quitte la jupe ma mère pour aller sous celle de Dominique, hum... pour une raison différente!

J'emménage donc, avec bouquins, disques (mes huit cent vinyles!), brosse à dents... et mes habitudes de petit bourgeois friqué qui n'a jamais bougé un doigt. J'apprendrai beaucoup, vite, avec ardeur, mais pas forcément sans heurt. Nous nous disputons pour des raisons d'équité, pour des raisons de "qui paye quoi?", parce que l'un mange trop d'espace au détriment de l'autre, etc. Il n'y aura jamais de dispute grave, et il est très vite clair que tous les deux nous faisons énormément d'efforts pour nous adapter à l'autre. Il est très vite clair aussi que nous nous attachons de plus en plus. L'affection que nous nous portions, le plaisir que nous avions à être ensemble, cela devient vraiment de l'amour, petit à petit, en douceur, mais avec détermination, de l'amour profond et durable. Et puis, vous allez rire, mais Dominique me trouve beau et cultivé, et me le dit! Quant à moi, je suis tellement fier de sa beauté, de son charme, de sa douceur, de la lumière qu'elle porte en elle... Nous nous plaisons à être ensemble, à faire ensemble, nous rions des mêmes choses. Nous nous aimons.

1980 - Un peu "péteux", mais mignon, non? :-)

Pour nos familles en tout cas, la chose est dîte. Le père de Dominique considère que finalement je vais peut-être rester, et ma propre mère, trop contente d'enfin lâcher son petit dernier, fait un accueil chaleureux à Dominique. Tout va bien donc. C'est la rentrée, et il faut reprendre le collier, Dominique dans sa classe, moi à l' Ecole Normale.

Nous sommes jeunes, nous sommes beaux, la vie nous sourit et l'avenir s'annonce radieux... Il le sera encore quelques temps.

Ma maman et Dominique à l'automne 1980, en promenade à Semur.

Repas en famille à Beaune.

Aucun commentaire: