Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

26 janvier 2008

Poésie et séduction...

J'évoquais hier l'admiration que j'ai pour mon épouse adorée. Nous en avons un peu discuté avec elle ce soir, et nous avons beaucoup ri, tout en étant émus, en nous remémorant quelques détails de nos mutuels travaux d'approche, il y a 28 ans lorsque nous nous sommes connus.

A 18 ans donc j'aimais passionnément les filles, et me dépensais beaucoup pour en fréquenter un maximum. Mes études s'en ressentaient, mais issu d'une famille d'intellectuels bourgeois j'avais comme on dit des facilités. Je n'envisageais aucunement de me poser, mais le coup de foudre que fut ma rencontre avec Dominique me fit envisager les choses différemment. Elle était belle bien sûr, séduisante au possible dans son propos comme dans son allure, mais surtout elle montrait une curiosité culturelle que je n'avais encore jamais rencontrée chez une fille. Et ça, pour m'épater!

Venant d'où je venais, je ne pouvais imaginer fréquenter de façon sérieuse qu'une fille capable de tenir une conversation digne de ce nom, mais je n'en avais jamais connu. Et là soudainement je tombais sur un phénomène! (merci Philippe pour le mot, il me convient vraiment)

La première fois que je vins chez elle, je découvris une vitre décorée de je ne sais quel dessin, et accompagné d'une citation que j'ai oubliée. Mais il y avait aussi ces mots: "Et vive Max Jacob!" J'en restai bouche bée: une fille qui connaissait Max Jacob! Et je ne vous dis pas ce que je pus ressentir lorsque je découvris qu'elle était une grande lectrice (comme moi, joie!), et qu'une grande part de sa bibliothèque était composée de poètes. Ce fut certainement une révélation. Moi qui lisais avec bonheur Apollinaire et Heredia, j'avais trouvé une âme soeur qui était folle de Verlaine et d'Eluard! Cette fille, non contente de me plaire physiquement et émotionnellement, me contentait aussi intellectuellement. Je dus fondre sur place... Je sais aujourd'hui que Dominique fit exactement le même constat que moi. Elle m'a dit récemment que pour elle j'étais comme "une terre promise"... Essayez de trouver un plus beau compliment!

Lors d'une de nos premières rencontres Dominique me prêta un recueil de poèmes d'Eluard, poète que je connaissais mal, dans la collection de La Pléiade. J'emportai aussi son magnétophone à cassette Grundig qui fonctionnait mal en lui promettant d'essayer de le réparer (je n'ai jamais été maladroit). Une fois nettoyés galets et courroie le magnétophone fut comme neuf, et je l'utilisai pour enregistrer une cassette pour celle qui devenait vraiment l'objet de mes désirs. Sur cette cassette j'enregistrai de ma plus belle voix quelques poèmes d'Eluard, que je ponctuai de diverses musiques extraites de ma discothèque... Ce fut là mon premier cadeau pour ma future épouse.

Aujourd'hui encore je ressors régulièrement ce volume d'Eluard, et me replonge avec plaisir dans sa poésie, comme je relis aussi avec bonheur Rimbaud, Tardieu ou Michaud. Ce soir, j'ai lu un peu de Heredia à mon aimée.



... God only knows what I'd be without you ...

Dominique lisant, Quetigny 1981.

Aucun commentaire: