Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

04 février 2008

Et puis la maladie...

Je n'ai pas beaucoup de photos non plus de 1983. Et j'arrêterai là la narration de notre vie commune. Parce que c'est en 1983 que le conte de fée va virer au cauchemar.

Un grand bonheur nous échoit pourtant en mars. J'apprends pour mon anniversaire, ou peu s'en faut, que Dominique est enceinte. Je suis au septième ciel! Dominique sera toujours surprise de constater à quel point j'aime les petits. J'en ai même fait mon métier, puisque depuis vingt-cinq ans je ne travaille quasiment qu'en maternelle.

Nous partons faire du ski en Autriche, à Kitzbuhel... en février ou à Pâques? Une merveille que le Tyrol autrichien, et un froid inimaginable! Pendant les grandes vacances, nous retournons en Italie: Milan (chez des amis italiens), Vérone, Florence... Un régal!


Dominique accouche de notre fils Olivier le 28 novembre 1983. L'accouchement est rapide et sans heurt, l'enfant est magnifique.

Et puis Dominique tombe malade, manque mourir. Personne ne sera mis au courant, à l'époque, de la famille ou des amis. D'abord parce que c'est trop soudain, trop violent, trop dur, si dur... Et il faut s'occuper d'Olivier, qui n'y est pour rien le pauvre. Et nous ne comprenons pas ce qui se passe, Dominique qui s'affaiblit de jour en jour, ni moi qui ne peux que constater effaré. Les médecins n'y comprennent rien non plus. Ce n'est qu'en 1985, après la naissance de Natacha et que Dominique de nouveau aura été aux portes de la mort, qu'un médecin plus malin aura un "tilt" qui permettra de diagnostiquer un LED.


Deux amours. On ne voit pas qu'elle est malade ? Je sais...


Voilà. Les années qui suivent sont des années où Dominique subit tout le poids de la maladie, ne dort plus, a de moins en moins de force... Nous ne disons rien à personne pour n'affoler personne, et petit à petit nous allons nous éloigner des autres.

Après toutes ces années de lutte, alors que Dominique sort peut-être la tête de l'eau, je me suis offert il y a quelques mois une jolie et violente prise de conscience de ce que j'avais accumulé pendant plus de vingt ans: douleur, frustration, peur.

Puis-je le dire? Aujourd'hui je suis las. Et tant de choses me paraissent dérisoires. Je n'ai envie que de penser à l'essentiel, voir l'essentiel, vivre l'essentiel et jouir de l'essentiel. Je ne veux que prendre du plaisir et donner du plaisir, être joyeux et donner de la joie. Gratuitement, sans arrière-pensée, sans calcul ni remord. Je l'écris, je le dis, je le pense, et je suis plus sincère aujourd'hui dans chaque mot que je prononce ou que j'écris, dans chacun de mes gestes, que jamais j'ai pu l'être.

2 commentaires:

rougevertrose a dit…

Plus je vous lis, plus j'éprouve un mélange de compassion, au beau sens propre du terme, "souffrir avec", de tristesse, d'envie face à votre beau couple... Vous vous livrez, mais vous écrivez bien. Du coup, ce qui pourrait passer pour de l'étalage de vie privée devient de la belle prose, pleine d'émotions, de rires comme de mal-être...

Pascal Oudot a dit…

Vous me faites un très beau compliment. Merci. Merci.