Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

24 février 2008

Le vide...

Vous savez que je relève de dépression. J'entame à peine ma route sur le chemin caillouteux de ma propre vérité. Ce qui est frappant, c'est l'alternance assez désagréable de bons et de mauvais instants, le passage des uns aux autres se faisant subrepticement, sans prévenir. A un moment de bonheur et de plénitude succède soudain, pour une raison souvent absurde ou dérisoire, un instant de pur désespoir. Il n'est pas d'heure propice à cette extinction. Ceci peut advenir en plein jour, à n'importe quel minute, comme en pleine nuit alors que je dors d'un sommeil que je pourrais croire profond. Je me réveille alors et ce qui jaillit de ma pensée est comme un cri dans la nuit, un hurlement de désespérance totale, un sentiment d'abandon et de solitude incommensurable.

En journée l'impression n'est pas la même. C'est alors plutôt une lourde sensation de vacuité qui m'assaille, l'impression d'une entière inutilité, et le sentiment que je ne peux me raccrocher qu'à moi-même au risque d'y sombrer... Le vide.

Il m'est urgent dans ces périodes de profonde tristesse de me raccrocher à quelque chose. J'ai tout essayé, et il n'est que le lien amoureux qui me lie à mon épouse qui à ces instants puisse me ramener à l'existence. Il n'est guère que pour elle que j'aie l'impression d'avoir une utilité, il n'est qu'avec elle que ma vie me semble avoir un sens. Je sens au plus intime de moi-même que je lui suis aussi important qu'elle me l'est. Et ceci me réconforte. J'ai de la chance, je crois, de ne pas être seul, comme j'ai de la chance de pouvoir réaliser l'existence et la puissance du vide, et la possibilité de le combler d'amour.

Sur l'image ci-dessous, Dominique boit avec élégance (admirez la position des doigts!) une tasse de thé... :-) Cette photo date de 1980, rue des Huches pour ceux qui ont connu cet appartement. Nous étions tous deux de jeunes et récents amants. Que de bons souvenirs de ces premières années, légères et insouciantes! Je suis heureux de les avoir vécues et de m'en souvenir aussi vivement.

Je t'aime, Dominique, plus que tout, par-dessus tout.

Juillet 1980, rue des Huches.

Aucun commentaire: