Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

03 avril 2008

Et les souvenirs reviennent en pagaille...

Nous partons samedi matin pour le midi. Une semaine de repos, une semaine au soleil et au bord de la méditerranée. Une semaine pour récupérer de l'énergie, une semaine pour reprendre des forces, et affronter efficacement le troisième trimestre, qui sera cette année particulièrement difficile à cause de ces andouilles du ministère. Mais passons sur ce sujet qui fâche, je dirais encore les pires horreurs.

Contrairement à février, je pars cette fois-ci l'esprit tranquille, car mon épouse est en forme: pas de fièvre, pas de rhume, rien qui traîne, et au contraire elle rayonne de joie et de bonheur. Comme moi je suis fatigué c'est un soulagement de la voir ainsi, arborant toujours son plus beau sourire.

Et puis il y a aussi quelques profondes satisfactions personnelles.

D'abord celle d'arriver à surnager dans les difficultés de cette année en dépit de l'état déplorable dans lequel j'étais au premier trimestre. Je sais ne pas avoir tout réglé, loin de là, mais j'ai beaucoup fait, avec l'aide de certains d'entre vous. Je ne saurai jamais vous en remercier assez.

Puis celle d'avoir changé dans le bon sens, dans ma façon de voir les choses comme dans ma façon de vivre. Je me sens moi-même, pour la première fois depuis vingt-cinq ans.

Ensuite celle d'avoir commencé à régler de vieilles dettes. Des dettes morales, bien entendu, et qui n'en sont que pour moi qui les perçoit telles. Je dois beaucoup, je vais essayer de rendre autant.

Encore celle d'avoir débuté un abandon total de sujétions absurdes que je me suis moi-même infligées depuis mon enfance. Je règle ça. Et ça fait du bien.

Celle également d'avoir réussi à pleinement prendre conscience de l'amour qui nous lie mon épouse et moi, depuis si longtemps, et de commencer à en profiter comme à l'apprécier. Cela fait si peu de temps que je l'ai réalisé...

Enfin, une autre profonde satisfaction m'est donnée depuis peu. Après des semaines et des semaines de travail avec ma femme sur son passé qu'elle ignore tant, aujourd'hui les souvenirs affluent en pagaille et dans le plus complet désordre. Lui revient la mémoire de faits, de gestes, de personnes, qu'elle ne savait même pas avoir oubliés puisqu'elle les avait totalement occultés. Les absences sont énormes, certains pans restent parfaitement obscurs, mais que de choses qui reviennent et qu'elle partage avec moi avec bonheur, sans arrière-pensée! Avec les souvenirs vient aussi la compréhension, à cinquante ans elle peut mieux cerner ce qu'enfant, adolescente ou jeune femme elle n'avait pas compris ou admis. Quelle joie pour moi! Car cela montre que la maladie n'a pas finalement eu autant d'impact que nous le craignions. Et j'apprends aussi à mieux connaître mon épouse. Chaque petit détail, chaque petit souvenir, me la fait aimer davantage, si cela est possible. Alors vous comprenez que je ne regrette rien de mon travail à partir des photographies qui me servirent de support, ni des demandes que j'ai pu vous faire. C'est comme si chaque bribe de passé revenu ouvrait une nouvelle fenêtre sur notre commun et radieux avenir. Je suis grandiloquent? Non, je suis heureux.

Je ne sais si j'aurai demain le temps de faire quelque nouveau billet. Je ne crois pas que j'aurai le temps de placer nos quotidiens poème et oeuvre. Passez une bonne semaine tranquille sans mes hurlements, mes atermoiements, mes plaintes, rires ou cris de joie. Moi je vais là:


...et je peux vous assurer que je vais en profiter un maximum! Tiens, et si on se payait une vraie bonne bouillabaisse?

Je vous embrasse.

Aucun commentaire: