Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

29 avril 2009

Grippe suidée...

Découverte ce matin, voilà une très bonne suggestion de l'excellent François Matton:


Et surtout n'oubliez pas son excellent blog, régal quotidien du connaisseur qui sait...

28 avril 2009

Johnny, I hardly knew ya...

Les américains ne veulent pas en démordre, et disent que cette chanson est à eux. Mon oeil!

Johnny, I hardly knew ya est une très vieille chanson irlandaise anti-recrutement. Entendez par là que les irlandais n'avaient aucune envie d'aller se faire tuer sur les champs de bataille britanniques pour les beaux yeux de la Couronne d' Angleterre.

Exportée et reprise par les immigrants américains, la chanson dont les paroles ont changé en traversant l'Atlantique est devenue une chanson patriotique qui pour beaucoup de nos camarades étasuniens veut dire le contraire de ce qu'elle exprimait à l'origine. Un comble! Heureusement pour nous, la reprise de cette chanson avec ses paroles originales à la fin des années 60, par des artistes comme Joan Baez, a remis les pendules à l'heure, et elle est redevenue une chanson antimilitariste.

Camarades guitaristes, voilà un petit pdf de 10 ko pour avoir les paroles et les accords de guitare de la chanson traditionnelle irlandaise "Johnny, I hardly knew ya". Vous pouvez la jouer sur le ton qui vous convient, néanmoins, elle me semble « sonner » mieux en capo 2 (Si mineur) ou capo 4.

Where are the legs with which you run, Hurroo Hurroo
Where are the legs with which you run, Hurroo Hurroo
Where are the legs with which you run,
When first you went to carry a gun
Indeed your dancing days are done
Johnny I hardly knew ya.


Et je vous ai déniché une vidéo très claire dans son propos et qui arrache, par les Dropkick Murphys!

27 avril 2009

Morue once again...

Allez, on ne compte pas, et je continue dans la métaphore aquatique avec le site de Philippe Balayn, peintre et sculpteur, qui nous propose en particulier des sculptures poissonnières en papier mâché.


Hop hop hop, ça vaut le coup et on va voir!

On continue dans la morue...

Tiens, on va faire dans le poisson cet après-midi, avec cette charmante illustration:


Petit précis de Grumeautique est-il un blog strictement réservé aux parents? Que nenni! Mais votre plaisir sera décuplé si vous l'êtes ou le fûtes, comme le montre fort justement cette autre image:


Voilà du bon boulot d'illustratrice. Régalez-vous!

Les poissons se déplacent toujours groupés...

Aaah, l'excellence et le royal plaisir de la déambulation sur le net... Au hasard de mes pérégrinations, je suis tombé sur un excellent blog de Tourangelle dont le simple nom me fait déjà tressaillir de joie: http://lebancdemorues.blogspot.com/
C'est bourré d’humour, un régal! Que du plaisir sans fard et aucune prétention. Ouiiii, ça fait du bien!

26 avril 2009

Le nez dans la Méditerranée...

Je viens de passer une semaine loin des soucis, le nez dans la Méditerranée et le pied dans l'Esterel. Une semaine à me gaver d'air, de lumière, de chaleur, de soleil, d'iode... Une semaine à marcher sur des cailloux rouges, à écouter le bruit des vagues, à sentir le vent. Et ça fait vraiment du bien. Voici quelques images, prises des jours différents, ce qui explique les grandes différences de couleurs et de lumière.











16 avril 2009

14 avril 2009

L'image du jour...

Having a ball even though it's raining... Une photo comme je les aime, trouvée dans la Galerie de photos de These Days in French Life.

13 avril 2009

L'image du jour...

About to cross the stream on the hike, approaching the blue glacier... En Patagonie, du site stuckincustoms.com.

Joyeuses Pâques...

11 avril 2009

Coloriages de Pâques...

Quelques coloriages à faire en ligne... ou à imprimer si vous préférez. Des coloriages de Pâques, bien sûr, mais aussi beaucoup d'autres! Cliquez sur l'image.

06 avril 2009

Wonderwall...

Les frères Gallagher nous ont sorti ça en 1995. A l'époque Oasis était LE groupe. Et leurs chansons de cette époque comptent, c'est vrai, quelques perles dont celle-ci.

Tiens, au fait, si je veux que les gens des autres pays viennent ici facilement pour trouver des partitions, je dois aider au référencement de mes pages. Allons-y: accords, akkorde, chords... :-)

Camarades guitaristes, voilà un petit pdf de 8 ko pour avoir les paroles et les accords de guitare de "Wonderwall", des Oasis.

Because maybe you're gonna be the one that saves me.
And after all you're my wonderwall.


Deux vidéos pour cette superbe chanson: la première est celle du clip original, la seconde live à Glastonbury en 2004:



Big Brother Awards, le palmarès...

La cérémonie de remise des Big Brother Awards a bien eu lieu, je vous laisse découvrir le Palmarès 2009!

Je voulais simplement souligner un prix que j'apprécie pleinement, celui attribué à (je cite) : "Frédéric Lefebvre, député des Hauts de Seine et porte-parole de l’UMP, nominé pour vouloir museler le Net, détecter la délinquance dans les maternités, et bien d’autres choses. Si son mentor Nicolas Sarkozy avait eu l’honneur d’être exclu « pour dopage et exhibitionnisme » ces dernières années, le jury, unanime, a tenu à le distinguer par une mention spéciale « bâton merdeux », qui lui va si bien pour son côté "petit caniche". Cette haute distinction s’applique à des personnages qui parviennent à occuper le débat public avec une profonde inconsistance, ne méritant comme trophée qu’un échantillon anonyme de déjection canine."

04 avril 2009

On est bien peu de chose, et mon amie la rose...

Je sors vaguement la tête de trois jours de maladie assez désagréables. Je crois que c'est la première fois de ma vie que j'ai une fièvre aussi tenace.

Elle a débuté mercredi matin, est arrivée à son paroxysme dans la nuit et ne m'a plus lâché depuis, accompagnée de maux de tête lancinants, de douleurs articulaires, d'une intense fatigue. Ce matin, la fièvre semble être un peu descendue. Mais je ne vous dis pas l'état du bonhomme! D'après mon épouse, je suis vert (ou gris, cela dépend peut-être de la lumière?)... Il va me falloir quelques jours pour récupérer l'énergie nécessaire à l'exercice de mon boulot.

D'autant qu'à mon âge, lorsqu'une fièvre persiste, on est amené à imaginer des raisons plus graves à une infection qui provoque une telle réaction. Et on s'inquiète un peu... inutilement? C'est peut-être idiot, mais nous sommes bien peu de chose.

J'ai ainsi appris hier le décès de la grande fille d'une collègue. Je la savais malade. Je crois bien, je ne voudrais pas me tromper, qu'elle était atteinte de la mucoviscidose. Vous savez, cela fait partie des maladies dont on entend parler, de loin en loin, mais qui discrètement font toujours hélas leur lot de souffrances et de victimes. Ce sont des maladies qu'en tant qu'enseignant on est également amené à parfois côtoyer, à notre grand dam. Car si on imagine fort bien la fin tragique de l'enfant qui nous fait face, on est toujours frappé par la volonté vitale qui émane de lui.

Cette vitalité a manqué hier à une jeune femme. La mucoviscidose, comme beaucoup d'autres maladies orphelines, provoque de fortes souffrances, physiques, mais aussi morales et souvent négligées. Certes, elle ne souffrira plus. Mais ce n'est pas vraiment une consolation. Mourir jeune reste une absurdité. Et j'imagine fortement la douleur de sa maman, qui me ramène à de violentes peurs que j'ai pu ressentir autrefois, et que j'ai déjà évoquées ici. Que peut-il y avoir de pire pour une mère que la perte d'un enfant?

Je ne peux guère ajouter grand chose, sinon mes condoléances sincères et mon soutien attristé en cette épreuve pénible.

Renseignez-vous sur la mucoviscidose.