Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

29 janvier 2010

GIEC once again...

L'imposture est en train de s'effondrer, tant mieux. Le dogmatisme de ce pseudo-organisme m'indispose tellement que je me réjouis fortement à chaque coup de boutoir contre la forteresse hautaine et méprisante de ces prétendus scientifiques. Encore un article à lire.

27 janvier 2010

Chris fait toujours du rock...

Il disparait, reparait, re-disparait, et inlassablement réapparait. Bravo Chris! Donc, qu'on se le dise, ChrisGoesRock est là.

J'en profite pour rappeler l'existence du merveilleux Phrock Blog, au cas où vous l'auriez oublié.

25 janvier 2010

Un petit mot sur moi...

Cela fait longtemps que je n'ai pas parlé de moi sur ce blog, très longtemps. Mais je n'ai plus envie de grand chose en ce moment, et surtout pas de raconter ma vie. Fatigue, stress... quelques soucis, pas mal de lassitude... j'assure le nécessaire, et je manque d'énergie pour le reste. Le manque de lumière? L'hiver y est certainement pour quelque chose. Comment font les finlandais pour tenir le coup?

Du coup , le blog en prend un coup dans l'aile. J'aimerais ajouter de nouvelles chansons, mais je n'ai pas envie de m'y mettre. Quant à écrire des billets, ça mange aussi de l'énergie. Bon, pas d'inquiétude, je pense que ça reviendra avec les beaux jours. Mais pour l'instant, après ces journées épuisantes de double métier d'enseignant et de directeur, le soir c'est canapé et lecture. Tiens, je suis en train de lire du Chesterton, excellent auteur plein de surprises. Bonne soirée!

24 janvier 2010

Le GIEC devrait (enfin) revoir sa copie...

J'attends quand même de voir, parce que cet organisme à la compétence auto-proclamée n'a pas vraiment jusqu'à présent su faire la preuve de sa rigueur scientifique, c'est même le moins que l'on puisse dire!

J'espère dans la foulée que les quelques vrais scientifiques égarés là-dedans demanderont à leurs Savonaroles de cuisine de veiller à l'avenir à la qualité de leurs publications, et surtout à cesser leurs imprécations fulminatoires.


"(...) les experts du Giec veulent repasser leurs résultats au crible. Et le groupe va notamment réexaminer ses conclusions sur les liens entre réchauffement et catastrophes naturelles, affirme l'hebdomadaire anglais The Sunday Times. Car ce fameux rapport de 2007 qui contenait les prévisions sur les glaciers de l'Himalaya affirmait également que les catastrophes naturelles telles que les inondations des côtes et les ouragans sont liées au changement climatique. Or, tout comme les analyses concernant l'Himalaya, de telles conclusions émanent d'une étude qui n'a pas subi l'examen critique des scientifiques du groupe, affirme l'hebdomadaire dominical britannique. "

C'est à lire ici.

23 janvier 2010

L'école poignardée...

Que dire? Il arrive que l'on tombe sur des billets ou des articles inspirés, de ceux qui vous remontent le moral alors que vous constatez que vous n'êtes pas seul à avoir certaines idées. L'école poignardée est de ceux-là, qui montre à quel point les enseignants, tels William Wilson, se sont radicalement assassinés eux-mêmes.


Un superbe essai de Tristan Béal, sur Mezetulle, le Blog de Catherine Kintzler.

20 janvier 2010

Quelques adresses pour ceux qui veulent avoir une juste idée du GIEC et de ses méfaits...

Deux adresses -une seule, en fait!- qui vous permettront de comprendre à quel point les soi-disant spécialistes du GIEC sont en fait des marabouts à gris-gris pour lesquels le travestissement de la réalité est un sport digne d'être pratiqué, et comiquement pour des sorciers sont prêts à brûler en place publique les malheureux qui ne sont pas d'accord avec eux.


D'abord celle-ci, où le professeur Vincent Courtillot expose les principales erreurs du GIEC.

Vous trouverez ensuite ICI un florilège d'articles sains et qui font du bien aux neurones.

Petite note à l'usage de ceux qui veulent écrire un commentaire sur ce blog...

Comme je me fais régulièrement insulter pour les articles que j'écris sur mon blog, j'ai pris il y a belle lurette la décision de modérer les commentaires, c'est à dire que ceux-ci passent tous sous mes fourches caudines. Sachez donc, détracteurs de tous poils et défenseurs de l'indéfendable, contempteurs du détail qui cherchent à cacher le principal sous l'accessoire, que je ne passerai jamais ici, pour commencer, le moindre commentaire qui ne soit pas signé du véritable nom de son auteur, sauf pour une louange méritée pour laquelle je peux à la rigueur admettre un pseudonyme, même ridicule.

Sont bien sûr doublement concernés les sectaires adorateurs du GIEC.

Toutes les filles sont des princesses... (6)

Lily Cole.

GIEC, l'arnaque continue de s'effondrer...

J'ai déjà abondamment dit et écrit ce que je pense des prétendues prévisions du GIEC, ridicules et destinées à faire peur. Prévoir un réchauffement de la planète alors que ces braves gens sont incapables de nous dire correctement le temps qu'il fera dans trois jours! Nous ne savons RIEN du climat et de ce qui le provoque, car les paramètres sont trop nombreux pour être efficacement pris en compte. Alors venir nous raconter que l'homme est responsable d'un hypothétique réchauffement, c'est du foutage de gueule irresponsable. Il y a vingt mille ans la moitié de cette planète était sous une couche de glace de plusieurs kilomètres d'épaisseur, j'imagine que les hommes préhistoriques ne faisaient pas assez de feux dans leurs cavernes...

Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il ne soit pas intéressant de travailler à faire des économies quant à notre consommation d'énergie, bien au contraire. C'est une excellente motivation pour la recherche scientifique et les progrès techniques indispensables à la vitalité de notre économie. L'avenir est à la recherche fondamentale et à l'ingénierie.


Après la découverte de courriels cyniques détournés de membres du GIEC, qui se gobergent tout de même royalement à nos frais, voici la nouveau coup porté à l'intégrité de ces soi-disant chercheurs: en 2007, dans son 4è rapport, qui lui avait valu le Prix Nobel de la Paix, le GIEC avait estimé que les glaciers de l'Himalaya reculaient plus vite que les autres du monde et «pourraient disparaître d'ici 2035, voire avant». Or cette échéance n'est fondée sur aucune recherche valide et avait été utilisée à l'origine par l'organisation environnementale WWF. Interrogé par l'AFP lundi, un éminent glaciologue autrichien et l'un des co-auteurs du rapport de 2007, le Pr Georg Kaser, de l'Institut de glaciologie d'Innsbrück, a assuré avoir attiré l'attention de ses pairs sur cette «erreur» dès 2006.

Un article à lire d'urgence, afin de continuer à se faire une idée juste de l'arnaque scientifique du siècle.

Mauvaises mères...

J'ai découvert avec un ineffable bonheur (j'en hoquète de plaisir!) cet excellent blog d'une irrésistible drôlerie quand on connait la petite enfance? Vous êtes une jeune maman, ou un jeune papa? Vous êtes instit' en maternelle, ou vous gardez de jeunes enfants? Vous allez vous éclater avec "Mauvaises mères", je vous le garantis!


Un exemple récent:

"Vomito et Vomita sont dans un bateau...

En ces temps de crise et d'incertitude, la constance est une valeur refuge. On aime avoir quelques certitudes, savoir que certaines choses sont immuables, qu'on peut compter sur les habitudes. Mais s'il y a une constante dans ma vie dont je me passerais bien, c'est le vomi.

Depuis trois ans et demi, ma vie est rythmée avec une régularité métronomique par les vomis de bébés. Je reconnais que mes enfants ont su introduire des variations innombrables dans l'art dont ils se sont rendus maîtres: de la régurgitation de lait caillé puant de nourisson au renvoi intégral issu d'une quinte de toux interminable en passant par la classique gastro-entérite. La variation horaire a été également explorée dans les moindres détails et je suis désormais capable de changer les draps en pleine nuit les yeux fermés sans allumer la lumière. En cette période de Noël et de digestion difficile, je ne détaillerai pas les différents paramètres - consistance-odeur-indélibilité- selon la nature du repas et le degré de digestion. Sachez juste que j'ai en horreur la purée de carotte. Et que certains jours je vois mes enfants exclusivement comme des sacs à vomi.

Par ailleurs, j'ai acquis les réflexes propres aux rituels maintes fois répétés. Mettre les fringues à tremper, doucher le môme (attention aux bouts dans les cheveux et sur les cils), et surtout, surtout, le tenir à bout de bras au dessus du parquet quand il dégobille pour éviter au maximum qu'il constelle mon nouveau top IKKS ou le canapé-lit qui m'a coûté un salaire entier.

Bref, à quelques jours de la nouvelle année, je voudrais que ce soit clair: j'aspire au renouveau et je suis prête à tenter de nouvelles expériences. J'échange le vomi contre à peu près n'importe quoi de pas plus grave."

Un régal, je vous dis... En ces temps de disette internet, il ne faut pas louper une bonne adresse.

17 janvier 2010

Toutes les filles sont des princesses... (5)

Sirène, par Marie Hochhaus.

Anatomie...

Un site graphique qui m'a bien fait rire, et nous dévoile l'anatomie d'un bonhomme lego, ou d'un bonhomme de pain d'épices! C'est très drôle et c'est ICI.


16 janvier 2010

Toutes les filles sont des princesses... (4)

La grippe et les milliards...

Le conseil de l'Europe lance une commission d'enquête sur les conflits d'intérêts entre instances décisionnaires et laboratoires pharmaceutiques producteurs de vaccins. Il pourrait y avoir un "débat d’urgence" lors de son assemblée parlementaire de janvier. Les firmes sont suspectées d'une énorme intox qui a permis un business planétaire avec des vaccins incertains.

Wolfgang Wodarg, médecin épidémiologiste spécialisé dans les affections pulmonaires, préside la commission santé au sein du Conseil de l'Europe: "Ces firmes pharmaceutiques ont incité les gouvernements à gaspiller des sommes importantes pour des vaccins inefficaces et ont exposé inutilement des millions de personnes en bonne santé à des risques d'effets secondaires inconnus, à travers ces vaccins insuffisamment testés".

Un article à lire ici.

Ras-le-bol d'avoir raison une fois de plus. Déjà il y a une dizaine d'années j'avais refusé que mes enfants soient vaccinés contre une prétendue épidémie d'hépatite, au grand scandale de tout le monde. Il n'aura pas fallu longtemps à l'époque pour que le vaccin soit la cause de nombreux problèmes. Et ça recommence! Combien de temps faudra-t-il pour que les gens comprennent à quel point un vaccin peut être dangereux? Et à ne pas aveuglément croire les médecins?

Toutes les filles sont des princesses... (3)

Il y a quand même des moments où ça coince...

Mon métier est un métier difficile. Je parle d'enseigner à des enfants de cinq ans. Du moins si je veux le faire de façon consciencieuse, et avec efficacité. Soit j'ai vieilli plus qu'il n'est raisonnable, soit il est devenu vraiment plus difficile de capter l'attention du public enfantin d'aujourd'hui, zappeur et saute-moutonnesque, et surtout de la conserver. Je ne veux pas dire que les enfants sont moins compétents qu'autrefois, loin de là, car je ne savais pas à leur âge le dixième de ce qu'ils savent. Mais ce sont aujourd'hui de petits vampires suceurs d'énergie hyper-gâtés auxquels les parents et grands-parents ne savent pas dire "non", et pire encore acceptent de leur part cent fois plus que ce que mes propres parents auraient accepté de moi avant de me mettre une baffe. Et je n'aurais pas recommencé. Mes élèves, à cinq ans, savent pousser loin, très loin, les limites que leurs parents déboussolés tentent vaille que vaille maladroitement et jamais à propos de leur donner.

Je connais mon travail, je sais être efficace et me faire respecter. Mais que d'énergie engloutie dans de l'accessoire! Car je suis avant tout instructeur, je ne devrais pas être autant éducateur.

Alors il y a des moments où ça coince. Quand un soi-disant "philosophe" sorti d'on ne sait où balance des âneries comme celles-ci. Que je ne peux m'empêcher de mettre en parallèle avec cela. Aujourd'hui il est clair que pour travailler dans la sérénité nous devons au contraire re-sanctuariser notre école, en extirper les échos des malaises et des atermoiements de la société, les déséquilibres et le mal-être des familles. Ras-le-bol, comme enseignant et directeur d'école, de devoir maintenant quotidiennement me transformer en assistante sociale ou en psychanalyste de bas de gamme -en attendant de devenir un punching-ball?-. Je suis instituteur, zut, pas le dépôt de la lie de notre époque!

Je ne vous parle même pas de mes fonctions de directeur d'école, que je dois ajouter sans décharge aucune à ma journée d'enseignement. Là aussi ça coince, quand je reçois trois fois le même courriel administratif dans la journée -le premier sans la pièce jointe, le second avec la pièce mais avec plein d'erreurs dedans, le troisième avec la pièce jointe corrigée (m'abstiendrai-je de préciser que je recevrai trois jours après un nouveau courriel pour me dire le contraire de la première fois?). Si je travaillais comme ça dans mon école, ce serait rapidement un beau foutoir. Deux journées en une? C'est rigolo, parce qu'on dirait que personne ne s'en rend compte, à part moi (et mes collègues directeurs, évidemment). Et surtout pas les syndicats d'enseignants, composés à 50 % d'anciens communistes ou trotskystes prétendument repentis, à 50 % d'opportunistes, à 60 % d'abrutis finis et finalement de 1 % d'idéalistes sincères égarés là on ne sait trop pourquoi. Cela fait 161 %? Ben oui, mais il y en a qui cumulent! A propos, ces gens-là, qui ne savent rien faire d'autre, nous proposent grève et manif jeudi 21 janvier. Une de plus à ajouter à toutes les inutiles accumulées depuis la rentrée de septembre dernier. Je n'y serai pas, bien entendu. Vous me trouverez comme d'habitude dans ma classe, c'est là que je suis le plus utile, pour mes élèves et leur famille. Mais il faut les comprendre, ces pauvres syndicats: les congrès nationaux approchent pour plusieurs d'entre eux, et il leur faut montrer qu'ils existent. Alors ils bandent leurs pauvres petits muscles. Ridicule.

J'aimerais quand même bien, avant ma retraite -à quel âge, au fait? A 70 ans? Vu mon état en approchant de la cinquantaine, je ne vous dis pas les dégâts!-, avant ma retraite donc j'aimerais bien qu'on me dise qu'on m'aime, et qu'on me le montre. Là, ça ne coincerait pas.

13 janvier 2010

Toutes les filles sont des princesses... (2)

Ginta Lapina par Guy Aroch.

La grippe est finie, mais vaccinez-vous quand même...

Je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai l'impression de vivre dans une société de débiles mentaux. Ou alors vraiment ce gouvernement et les médecins -ils en ont l'habitude- nous prennent ouvertement pour des imbéciles!

"C'est la fin de l'épidémie", a annoncé à l'AFP le Dr Thierry Blanchon du réseau Sentinelles. Le nombre de cas de grippe (avec fièvre à plus de 39°) est "passé sous le seuil épidémique depuis deux semaines", a-t-il précisé.

Mais la vaccination continue! Il faut bien écouler ces dizaines de millions de doses de vaccins achetés à prix d'or auprès de laboratoires qui se frottent les mains de bonheur. Alors ce brave Docteur Blanchon de dire "Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut arrêter de se vacciner" alors même que la stupidité de continuer à le faire devrait sauter aux yeux des intellectuellement les plus démunis.

Français, ce sont vos sous! On va vous retarder un peu plus votre retraite, on augmente le forfait hospitalier, on supprime à tour de bras des postes de fonctionnaires sous prétexte de faire des économies, mais on donne avec le sourire des milliards qui vont aller engraisser les richissimes actionnaires des laboratoires pharmaceutiques. Dieu sait que je ne suis pas trotsko-communo-gauchiste, mais il y a des limites au foutage de gueule! Français, refusez de vous laisser dire n'importe quoi, braillez tout ce que vous pouvez. Et surtout n'oubliez pas de voter aux prochaines régionales. Votez ce que vous voulez, mais votez.

12 janvier 2010

Toutes les filles sont des princesses... (1)

Natasha Vyrostkova par Pavel Samokhvalov.

Inquiétude...

Voilà, cette image m'inquiète. Je suis tombé dessus au hasard de mes pérégrinations sur la toile, je l'ai retrouvée sur plusieurs sites, sans référence aucune. Je ne sais pas d'où elle vient, je ne sais qui l'a faite. Mais elle m'inquiète. Cette petite fille armée m'inquiète.

10 janvier 2010

Déneiger sa voiture...

Déneiger sa voiture implique de tourner autour... C'était ce matin au pied de chez moi. Illustration: