Pages spéciales...


Cliquez ici pour avoir toute la liste des 298 fichiers pdf "faits maison" avec paroles et accords de guitare. (mise à jour au 19 juillet 2015, cette liste ne tient pas compte des fichiers les plus récents à voir ci-dessous dans le corps du blog).
Paroles et accords de guitare, lyrics and guitar chords, Texten und Gitarrenakkorde. Tous les fichiers présents dans cette page sont une création personnelle. All the files on this page are personal work.

Cliquez ici pour savoir comment construire à la guitare un accord à votre façon...

09 décembre 2009

Identité nationale ?

Le prétendu débat qu'on veut nous imposer aujourd'hui n'est qu'une vaste fumisterie, surtout de la part de personnes qui ne font depuis quinze ans qu'exalter les communautarismes, avec le secret désir de récupérer les suffrages électoraux de gens qui n'ont rien compris à l'idée de Nation. Alors, manœuvre pour précéder les élections régionales? Certainement, et manœuvre grossière de plus. Malheureusement, le terrain de discussion choisi est une vraie question, et si ces gens pour lesquels l'étude de l'histoire ou de la Princesse de Clèves sont du temps perdu avaient ne serait-ce qu'un voile de culture, la réponse leur aurait déjà été apportée.

Qu'est-ce que la France? Ecoutons Céline qui en a donné une définition forte mais claire:

"La race, ce que t'appelles comme ça, c'est seulement ce grand ramassis de miteux dans mon genre, chassieux, puceux, transis, qui ont échoué ici poursuivis par la faim, la peste, les tumeurs et le froid, venus vaincus des quatre coins du monde. Ils ne pouvaient pas aller plus loin à cause de la mer. C'est ça la France et puis c'est ça les Français."

Voilà déjà réglé le compte de l' identité française. Mais ce qui nous importe dans ce débat, ce n'est pas la France, c'est la Nation. Seulement voilà un terme que personne n'ose utiliser, par peur de je ne sais quelle considération, peur du mépris que la gauche a cru intelligent d'y mettre depuis soixante ans. La Nation, c'est Renan qui en a le mieux exprimé l'idée:

"Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n'en font qu'une, constituent cette âme, ce principe spirituel. (...) L'une est la possession en commun d'un riche legs de souvenirs ; l'autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l'héritage qu'on a reçu indivis. (...) La nation, comme l'individu, est l'aboutissant d'un long passé d'efforts, de sacrifices et de dévouements. (...)

Dans le passé, un héritage de gloire et de regrets à partager, dans l'avenir un même programme à réaliser ; avoir souffert, joui, espéré ensemble, voilà ce qui vaut mieux que des douanes communes et des frontières conformes aux idées stratégiques ; voilà ce que l'on comprend malgré les diversités de race et de langue. (...)

Une nation est donc une grande solidarité, constituée par le sentiment des sacrifices qu'on a faits et de ceux qu'on est disposé à faire encore. Elle suppose un passé ; elle se résume pourtant dans le présent par un fait tangible : le consentement, le désir clairement exprimé de continuer la vie commune. L'existence d'une nation est (pardonnez-moi cette métaphore) un plébiscite de tous les jours, comme l'existence de l'individu est une affirmation perpétuelle de vie. (...)

Par leurs facultés diverses, souvent opposées, les nations servent à l'œuvre commune de la civilisation ; toutes apportent une note à ce grand concert de l'humanité, qui, en somme, est la plus haute réalité idéale que nous atteignions. (...)

Je me résume, Messieurs. L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de cœur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation. Tant que cette conscience morale prouve sa force par les sacrifices qu'exige l'abdication de l'individu au profit d'une communauté, elle est légitime, elle a le droit d'exister."

Ai-je besoin d'en exprimer plus?

1 commentaire:

ben a dit…

France et...

L’essentiel n’est-il pas ce qui nous manque, pour savoir ce qui nous rassemble? Notre quotidien est-il le même pour nous tous. Nos aspirations font-elles échos à un idéal, ou à des valeurs communes? Toutes ces questions, apportent autant de réponses, qu’il y a d’individus qui se sentent touchés ou concernés. Pensez-vous que vos idées valent d’être énoncées et écoutées, comme celles de ceux qui vivent à vos côtés, que vous croisez ou dont vous n’avez jamais entendus parler? Sur l’Arbre France et sur l’écorce de son histoire, ses branches s’épanouissent et puisent leur force au fondement de leurs racines communes. Tout est question de point de vue! Que dire de ces trois personnes à qui l’on demande, pourquoi creusent-elles un trou? La première nous dira qu’elle creuse un trou tout simplement. La seconde, de répondre qu’elle gagne sa vie. Tandis que la dernière, elle, rétorque qu’elle bâtie les fondations d’une cathédrale. Alors citoyens! Quel trou creusons-nous ensemble?